De l'autre côté des montagnes

by Guillaume Arsenault

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $9.99 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD)

    Includes unlimited streaming of De l'autre côté des montagnes via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

     $15 CAD or more

     

1.
2.
3.
4.
04:03
5.
00:39
6.
7.
03:37
8.
9.
10.
11.
04:40
12.
13.

credits

released May 6, 2016

RÉALISATION : Guillaume Arsenault
CONSEILLER À LA RÉALISATION : Érik West-Millette
ARRANGEMENTS : Guillaume Arsenault
Mathieu Pelletier-Gagnon sur Dors comme une montagne et Rappelle-moi
Antoine Létourneau-Berger sur Constellation de bouées

PRISE DE SON : Guillaume Arsenault, Richard Dunn et Olivier Allard

LIEUX D’ENREGISTREMENT : Studio L’Oreille du Renard et La chapelle du Cap, Cap-au-Renard Studio Tracadièche, Carleton-sur-Mer
Sanctuaire Notre-Dame de Pointe-Navarre, Gaspé
Studio Liège, Montréal

MIXAGE : Francis Beaulieu
MATRIÇAGE : Marc Thériault / Le Lab Mastering

MUSICIENS
Guillaume Arsenault : Voix, guitare acoustique, guitare électrique, guitare slide, Fender XI, lap bass, harmoni- ca, banjo, piano, percussions, batterie, ukulélé
Charles Imbeau: Cornet, superbone et sifflements

Band sur J’aimerais pouvoir te parler, Limonade, Cavaliers fantômes dans le ciel et Biscuit
Éric Proulx: Batterie
Jean-Guy Leblanc: Basse et contrebasse
Éric Dion: Guitare électrique et Dobro

Quintette sur Dors comme une montagne et Rappelle-moi
Frédérique Tanguay-Gagnon : Violon
Fany Fresard : Violon
Maude Desrosiers : Clarinette
Victor Alibert : Clarinette Elyzabeth Burrowes : Violoncelle

Antoine Létourneau-Berger : Batterie, guitare classique, guitarelélé, autoharpe et voix sur Constellation de bouées
Érik West-Millette : Basse et lap bass sur Panorama, Le grand rapide et Cavaliers fantômes dans le ciel
Ensemble vocal Les Voyous sur Limonade, Constellation de bouées et Cavaliers fantômes dans le ciel
Martin Caron : Kora sur Panorama

ILLUSTRATIONS : Thierry Arcand-Bossé
GRAPHISME : Marilou Levasseur et Thierry Arcand-Bossé
RÉVISION : Philippe Garon
COORDINATION : Julie Desjardins
PRODUCTION : Les Productions de l’arbre
MAISON DE DISQUES: Les Faux-Monnayeurs
GÉRANCE ET SPECTACLE : Jean-François Guindon / Coop Les Faux-Monnayeurs guillaumearsenault.com

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

REMERCIEMENTS
Merci à Charles Imbeau de souffler plus fort que la distance. À Érik West-Millette, Annie Arsenault, Jean-François Guindon et Julie Desjardins d’être mes boussoles. À Thierry d’avoir dessiné ce que j’entends. À Mao-Françoise et Ophélie pour la montagne d’amour que vous me donnez. À Julie Fournier, Isaak, Ulysse, Camille pour les points de vue. À Andréa pour la souplesse. À Mathieu Pelletier Gagnon et Antoine Létourneau-Berger pour les nouveaux sentiers. À Francis Beaulieu, Richard Dunn, Olivier Allard et Marc Thériault pour la puissance de l’écho. À Éric Dion, Jean-Guy Leblanc et Éric Proulx, mes partenaires de brousse. À Annick Beauvais, Claudanie Poirier, Marina Kelly-Bolduc pour les itinéraires et ravitaillements. À Denise, Ludger, Catherine Gauthier, Bïa Krieger, Élizabeth Chabot pour les refuges. À l’ensemble vocal Les Voyous, Frédérique Tanguay-Gagnon, Fany Fresard, Maude Desrosiers, Victor Alibert, Élyzabeth Burrowes et Martin Caron d’avoir donné vie aux paysages de cet album. À Nadine Des Chatelets pour la halte. À Philippe Garon et Marilou Levasseur pour le balisage. Au comité de la Chapelle du Cap et au Sanctuaire Notre-Dame de Pointe-Navarre pour le son panoramique.

tags

license

all rights reserved

about

Guillaume Arsenault Bonaventure, Québec

Guillaume Arsenault parcourt les trails et les autoroutes de la chanson depuis plus de quinze ans au volant de son pick-up d’auteur-compositeur-interprète. Les jambes virilement enracinées dans le folk, il assume pleinement son instinct aventurier par ses expérimentations aussi audacieuses qu’harmonieuses. Ses pièces portent la signature d’un artisan inspiré : singulières, équilibrées, exactes. ... more

shows

contact / help

Contact Guillaume Arsenault

Streaming and
Download help

Track Name: De l'autre côté des montagnes
DE L’AUTRE CÔTÉ DES MONTAGNES
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Le vertige des falaises
Et le vent qui redresse les arbres
Les voltiges qui allègent
Et le temps qui dépose les armes

De l’autre côté des montagnes

Que m’attire le ventre de la mer
Me renverse la paume de ses vagues
Que m’attise le feu de la braise
Dans le lit de la nuit la plus froide

De l’autre côté des montagnes

Des valises qui apaisent
On y range des coins du paysage
Les assises des chaises
Sont des planches, des voiles et des cordages

De l’autre côté des montagnes
Track Name: J'aimerais pouvoir te parler
J’AIMERAIS POUVOIR TE PARLER
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Je dévore les kilomètres qui nous séparent
À distance, tous mes sens perdent la mémoire
Elle s’évapore et je cherche le bon couvercle
Avant que tes arômes et tes odeurs me désertent

J’ai beau me mettre la tête au congélateur
Tous mes souvenirs finissent par perdre leurs saveurs
Avant que les désirs se déshydratent
Qu’une date de péremption nous rattrape

J’aimerais pouvoir te parler
J’aimerais pouvoir te voir
J’aimerais pouvoir te parler
J’aimerais pouvoir ce soir

On restera dans l’entrée pour être convenables
Découpant nos mots avant de se mettre à table
Je ferai mon dur à cuire, tu me laisseras mariner
Attendant que je sois tendre pour me cuisiner

On se laissera coller à la cuisine
Je te déglacerai au whisky, au vin blanc
Tu feras fondre un glaçon dans la piscine
Entre mon sternum et ma pomme d’Adam

J’aimerais pouvoir te goûter
J’aimerais pouvoir te boire
J’aimerais te cuisiner
J’aimerais pouvoir ce soir
J’aimerais pouvoir te parler
J’aimerais pouvoir te voir
J’aimerais pouvoir te danser
J’aimerais pouvoir ce soir
Track Name: Dors comme une montagne
DORS COMME UNE MONTAGNE
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Que les chevreuils viennent parcourir tes épaules
Que les oiseaux se nichent en enroulant tes cheveux
Que les ruisseaux viennent bercer ton oreille
Que les nuages t’apportent des rêves de soleil

La vie trace des sillons sur la peau de tes arbres
Et des veines souterraines viennent réchauffer ton âme
Sur tes versants brûlés, des bleuets cachent la peine
Des pic-bois ont transformé des chicots en totems

Moi, je veux danser en longeant tes écarts
Que tes têtes de coulée me gardent sur ton corps
À chaque trace de tes mots, je redouble d’effort
Remets mon sac à dos et retrouve le nord

Je te souhaite un sommeil paisible comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon
Dors comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon

Et pendant que tu dors, j’évite les chablis
Les fougères mouillantes, les sapins rabougris
Si ma laine est pesante, mon cœur, lui, est léger
Mon eau est bouillante, mon thermos plein de thé

J’arpenterai ton visage, ta fossette saillante
Trouverai les cotayages pour gravir toutes tes pentes
Ferai parcourir ma main au sommet de tes arbres
Pour devenir enfin à mon tour une montagne

Dors comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon
Dors comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon

La neige tardive a refroidi le printemps
T’a recouverte de givre, Belle au bois dormant
Et je cherche l’éclaircie qui ne trouble pas ton sommeil
Et je chante toute la nuit attendant ton réveil Dors comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon
Dors comme une montagne
Et je pourrai te voir à l’horizon
Track Name: Limonade
LIMONADE
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Je ne veux rien
Vous pouvez y goûter
Je ne veux rien
Venez vous abreuver

Je ne veux rien
Vous pouvez écouter
Je ne veux rien
Venez vous enivrer

Même si c’est de la limonade
Elle pourrait vous souler
Cette sérénade
Est trop sûre et trop sucrée

Je ne veux rien
Vous pouvez tout goûter
Je ne veux rien
Venez vous rassasier

Si j’ai des choses à vous dire
Qu’il me faut cuisiner
Je ne les mettrai pas à frire
Ni aux rayons des surgelés

Je ne veux rien
Vous pouvez visiter
Je ne veux rien
Venez tout dérober

J’ai fait des toiles
Et voilà, je vous les dévoile
Des sculptures en argile
En bois, en métal
Je ne vaux rien
Je ne veux rien

J’ai des mobiles
Qui peuvent vous sembler inutiles
Faits avec les pierres que j’ai trouvées sur mon chemin
Je ne vaux rien
Je ne veux rien

Je ne veux rien
Mais je suis affamé
Je ne suis rien
Si je ne peux vous combler

Je ne veux rien
Vous pouvez tout jeter
Ça ne fait rien
Je vais recommencer
Track Name: Les jours de pluie
LES JOURS DE PLUIE
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Les jours de pluie et de nuages
Il y a des rideaux gris en fond d’image
Mais toi, sous un parapluie, tu affrontes l’orage
Souliers rouges et chapeau jaune-canari, comme un mirage

Les jours se déplient sous ton passage
Les langues se délient, dépeignent leurs cages
Mais moi, je cherche où tu vis, trouve des bagages
On ne choisit pas où fleurit la rose sauvage

Les jours de gloire, tu déménages
Loin de tous les regards, tu changes l’image
Sous des parapluies, tes éclairages
Illuminent la vie de dix mille visages

Le jour est parti en voyage
Un autre pays au décalage
Et moi, devant les photographies de ta page
Je reste sous la pluie et les nuages

Les jours de pluie
Track Name: Rappelle-moi
RAPPELLE-MOI
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

S’il te plaît, rappelle-moi
Que la lune est un chou-fleur
Un coup de circuit suspendu
Vu de la cabane des joueurs
Du terrain de balle au bout de la rue

S’il te plaît, rappelle-moi
Que la mer est un chemin
Jusqu’au bout de la terre
Vue du haut de nos patins
Sur le miroir d’un ciel d’hiver

S’il te plaît, rappelle-moi
Que la lune est un hologramme
Que la mer est faite de larmes
S’il te plait, rappelle-moi
Tout est bien plus que ce que l’on voit

S’il te plaît, rappelle-moi
Que l’univers est une machine
À tisser le fil du temps
Les fuseaux se débobinent
Les aiguilles entraînent le présent

S’il te plaît, rappelle-moi
Que le vent est un monstre
Qui a des éternuements
Et si on mettait des voiles
La terre tournerait plus rapidement

S’il te plaît, rappelle-moi
Que la pluie est un métronome
Que le soleil est un gun
S’il te plait, rappelle-moi
Tout est plus poétique avec toi

S’il te plaît, rappelle-moi
Que la terre est un électron
Que ton corps est un violon
S’il te plait, rappelle-moi
Tout est bien plus beau avec toi

Quand la réalité me pèse
Que les secrets sont des volcans
Que le silence brûle la mèche
D’une bombe à retardement
S’il te plaît, rappelle-moi
Que mes poumons sont des poissons
Ils aiment les profondeurs
De mes respirations
Track Name: Constellation de bouées
Constellation de bouées
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Je tire du douze à pompe dans le ciel
Avec des cartouches d’imprimante
Je suspends des boules de Noël
Sur de la pâte de sapin remplie d’encre

Je rame à grand coup de strumming
Le vent souffle dans mon cordage
Je me rendrai jusqu’à ton île
Même s’il faut que je me rende à la nage

Une constellation de bouées
Me guide dans la nuit océane
Ta forêt qui s’envole en fumée
Me fait des signaux de boucane

Avant que les poissons s’évaporent
Se condensent et nagent dans les nuages
Les bateaux de mon aéroport
Iront sauver ton bois de chauffage

J’ai frappé un mur de faudrait
Complètement vidé de son sens
J’ai parti un feu de briquets
Plongé les mains dans l’essence

J’ai de grandes citernes d’eau salée
Qui viennent me servir de gicleurs
De grands lacs qui viennent encercler
Mon amour en apesanteur

Mes canards ont trouvé le sud
Ma peine brûle sur un bûcher
Le froid ne me garde pas rancune
Je me réchauffe sur ton rocher
Track Name: Le grand rapide
LE GRAND RAPIDE
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Je suis en train de penser à rien
À chercher l’état de Transsibérien
Sur des rails qui traversent
La plaine froide de nos averses

Toi t’avances
Si lentement que même si tu cries
Si lentement que même si tu cries
Si lentement que même si tu cries
Je t’entends tout bas

Cours pas!
Je suis à bout de bras
Cours pas!
Moi je suis pas là

Je suis en train d’aller plus loin
J’ai le moteur qui chauffe à plein
Et je cours immobile

Frénétique et maladroit
À quoi la victoire nous servira
S’il faut que l’on meure au combat

Si lentement que même si tu cries
Si lentement que même si tu cries
Si lentement que même si tu cries
Je t’entends tout bas

Cours pas!
Je suis à bout de bras
Cours pas!
Moi je suis pas ça
Track Name: Cavaliers fantômes dans le ciel
CAVALIERS FANTÔMES DANS LE CIEL
Paroles et musique : Stan Jones / Adaptation française de Guillaume Arsenault

Un vieux cowboy qui chevauchait, un jour sombre et venteux
Sur une crête s’arrêta pour se reposer un peu
Quand soudain il vit un troupeau de vaches aux yeux de rage
Déchirant le ciel en lambeaux, jusqu’au plus haut nuage
Yippee I-aye, yippee I-o
Des fantômes dans le ciel

Leurs marques étaient en flammes et leurs sabots faits d’acier
Leurs cornes étaient d’un noir d’ébène, leur haleine en fumée
La terreur le traversa, il entendit le tonnerre
Et vit d’effrénés cavaliers, qui lugubrement hurlèrent
Yippee I-aye, yippee I-o
Cavaliers dans le ciel

Le corps décharné, les yeux flous, la chemise en sueur
Ils galopaient comme des fous, condamnés au labeur
De pourchasser éternellement le troupeau dans le ciel
Sur des chevaux chauffés à blanc, entendez leur appel
Yippee I-aye, yippee I-o
Cavaliers dans le ciel

Un cavalier passant près de lui l’appela par son nom
« Pour sauver ton âme de l’enfer, éviter cette prison
Cowboy tu dois maintenant changer ou tu seras toi aussi
Derrière le troupeau possédé, dans le ciel infini »
Yippee I-aye, yippee I-o
Des fantômes dans le ciel
Cavaliers dans le ciel
Track Name: Biscuits
BISCUITS
Paroles : Guillaume Arsenault
Musique : Guillaume Arsenault et Pascal Beaulieu

J’ai tout mangé, la dernière rangée
De biscuits aux brisures de chocolat
Tu m’avais demandé de t’en garder
Mais j’en ai profité, pendant que t’étais pas là

Je vais chanter en caleçon, je vais chanter en bedaine
Comme un soldat au front, un chasseur de baleines
Je vais chanter en anglais, je vais chanter en allemand
Je chanterais bien islandais
Mais je le sais pas comment

Je vais grimper au plus haut des palmarès radio
Je vais chanter mes chansons dans ta télévision
Je vais tout faire ce qu’il faut faire
Pour avoir ton cœur à soir

J’ai tout mangé, la dernière rangée
De biscuits aux brisures de chocolat
Tu m’avais demandé de t’en garder
Mais j’en ai profité, pendant que t’étais pas là

Je vais chanter en caleçon, je vais chanter en bedaine
Comme un soldat au front, un chasseur de baleines
Au pied de ton balcon, je vais chanter toute ma peine
Mais toi, tout ce que tu vas trouver à faire
C’est de me lancer vingt-cinq cennes
C’est pas ce que j’aurais voulu que tu comprennes
Mais faut croire qu’on pense pas plus loin
Quand on a la bedaine pleine
De pépites de chocolat

Je t’ai fait mentir, quand tu m’as dis
T’as jamais rien fini
Mais j’ai tout fini la rangée de biscuits

J’ai tout mangé, la dernière rangée
De biscuits aux brisures de chocolat
Tu m’avais demandé de t’en garder
Mais j’en ai profité, pendant que t’étais pas là

Je vais chanter en caleçon, je vais chanter en bedaine
Comme un soldat au front, un chasseur de baleines
Je vais partir en mission, chanter sur toutes les scènes
Sur le plus haut des monts, les déserts et les plaines

Je vais chanter des hameçons, je vais chanter des sirènes
Je vais pogner du poisson, devenir capitaine
Je vais tout faire ce qu’il faut faire
Pour avoir ton cœur à soir
Track Name: Une guitare, une valise
UNE GUITARE, UNE VALISE
Paroles et musique : Guillaume Arsenault

Tu lances comme une devise
Une guitare, une valise
Quand on te demande ce que tu emporteras

Plus rien ne te dépayse
Une guitare, une valise
Chez toi peu importe où tu vas

Comme le clocher d’une église
Ta guitare, ta valise
Guident tes prières et tes pas

Quoi que l’on en dise
Ta guitare, ta valise
En mouvement on sent bien mieux le vent

Que cela te suffise
Une guitare, une valise
Pour calmer tes angoisses, tes cauchemars

Pour que se cicatrisent
Une guitare, une valise
Les blessures de chaque départ

Comme le clocher d’une église
Ta guitare, ta valise
Guident tes prières et tes pas

Ton cœur, ta matière grise
Ta guitare, ta valise
Sur la route ton chant devient le vent